"Et si on changeait le monde?...Maintenant!" Huitième! Solidarité et humanisme



Avec un peu de retard pris cet été, nous revenons aujourd'hui sur notre émission "Et si on changeait le monde?...Maintenant!", qui parle de OUAAA! et de Transition en Aunis sur RCF Charente-Maritime. Nous avons diffusé son huitième épisode le 27 mai 2022. Il y était question de solidarité et d'humanisme, et nous recevions pour cela Jean-Pierre Cancedda, le directeur clientèle de l'Office Public de l'Habitat de l'agglomération rochelaise et Didier Meyerfeld, membre de Solidarité Migrants La Rochelle.. L'épisode est disponible en podcast sur le site de RCF 

Changer le monde…en le rendant plus humaniste ! L'émission vous emmène à la rencontre de deux structures locales qui œuvrent chacune à leur échelle pour plus de solidarité, institutionnelle d'une part, associative d'autre part. La première en permettant offrant à des personnes à bas revenus des logements décents et des activités créatrices de liens sociaux, et la seconde en accompagnant les migrants déboutés du droit d'asile, familles, célibataires et mineurs isolés.

C'est tout d'abord Jean-Pierre Cancedda qui nous a présenté l'Office Public de l'Habitat qui , avec plus de 8500 logements, est le premier bailleur social de la Communauté d'agglomération de la Rochelle et a pour mission d'une part de construire, réhabiliter, gérer son patrimoine, d'autre part d'accompagner et améliorer les conditions de vie de ses 16000 locataires, notamment grâce au maintien de gardiens d'immeubles qui permettent d'entretenir le lien social. Il nous a aussi parlé de l'engagement de l'Office en faveur de la transition écologique à travers de nombreuses actions (mise en place de compost collectif, de jardins partagés, de ruches, d'un micro-verger…). Actions qui en plus d'aller dans le sens de la transition écologique sont fortement créatrices de lien. 

De son côté, Didier Meyerfeld nous a présenté l'association Solidarité Migrants, dont l'objet est d'accompagner les « sans-papiers » pour leur insertion dans notre société, leurs démarches administratives, voire même, si besoin, en leur trouvant un logement d'urgence. Il nous a détaillé le cas des mineurs isolés étrangers, des centaines de jeunes qui arrivent ou passent par La Rochelle chaque année, et qui doivent souvent batailler pour être reconnus comme mineurs afin de pouvoir être pris en charge par les services de l'aide sociale à l'enfance du département. 

Didier Meyerfeld nous a rappelé que Solidarité Migrants est toujours à la recherche de davantage de bénévoles, puisque tout ce travail d'accompagnement est effectué exclusivement par des bénévoles. 

 


Publié le
PHOTOS



LES ACTEURS PARTICIPANTS


RESTONS CONNECTÉS!
Suivez nos aventures sur les réseaux sociaux :